La norme Euro 7 adoptée par le Conseil européen 

Norme Euro 7

Ultime étape avant sa ratification et son entrée en vigueur d’ici 2027, la norme Euro 7 a été définitivement adoptée par le Conseil de l’Union européenne le 12 avril dernier. Alors que les seuils de rejets à l’échappement de la norme Euro 6 seront conservés, la nouvelle norme antipollution règlementera les émissions de particules de freins et de pneumatiques ainsi que la durabilité des batteries de voitures électriques. 

La norme Euro 7 conserve les seuils d’émissions de la norme Euro 6

Beaucoup moins contraignante que prévu pour les constructeurs automobiles, la norme Euro 7 se contentera de conserver les seuils d’émissions de la norme Euro 6 actuellement en vigueur pour les véhicules légers, à savoir 1 000 mg de monoxyde de carbone rejeté par kilomètre maximum. 

Exit les limites initialement fixées à 60 mg d’oxyde d’azote (NOx) rejeté par kilomètre pour toutes les motorisations (mesure déjà appliquée pour les véhicules essence), seuls les poids lourds seront soumis à des exigences plus strictes pour lutter contre la pollution et contribuer à améliorer la qualité de l’air. 

Cette nouvelle réglementation dans l’industrie automobile leur imposera notamment une réduction de 56% des émissions de NOx, soit un seuil de 350 mg/kWh à ne pas dépasser avec un démarrage à froid (ou 90 mg/kWh avec un démarrage à chaud). 

En outre, les dates d’application de la norme Euro 7 sont de 30 mois pour les nouveaux types de véhicules et de 42 mois pour les voitures et camionnettes neuves préalablement homologuées. 

Pour les véhicules construits par les petits constructeurs, la norme Euro 7 entrera quant à elle en vigueur à compter du 1er juillet 2030. 

Les particules de freins et de pneumatiques passées au crible

Jusqu’à présent non mesurées, les émissions polluantes issues des freins et des pneumatiques seront désormais contrôlées. 

PneuTous les véhicules devront ainsi respecter un niveau d’émissions de particules lors des freinages de 7 mg/km (11 mg/km pour les grands fourgons), avec comme objectif             3 mg/km à partir de 2035. 

Le seuil de 3 mg/km pourrait même s’appliquer dès aujourd’hui aux modèles 100% électriques bénéficiant du système de freinage régénératif qui sollicite moins le freinage classique.  

Des disques conçus avec des matériaux plus durables et légers ainsi que des plaquettes fabriquées à base de composites organiques seraient notamment en phase de conception afin de limiter les émissions de particules fines. 

Tandis que les seuils d’émissions liées à l’usure des pneus (pollution aux microplastiques) ne sont de leur côté pas encore connus, les équipementiers s’attachent à concevoir des pneumatiques avec de nouvelles enveloppes moins gourmandes en caoutchouc synthétique dans leur composition. 

La durabilité des batteries de véhicules électriques règlementée

Jusqu’ici épargnés par les différentes normes Euro, les modèles zéro émission seront également soumis à certaines obligations telles que la longévité de leur batterie. 

BatterieÀ l’instar des batteries de voitures hybrides rechargeables, elles devront conserver 80% de performance jusqu’à 5 ans ou 100 000 km (75% pour les véhicules utilitaires légers) et 72% de performance jusqu’à 8 ans ou 160 000 km (67% pour les VUL). 

Par ailleurs, la norme Euro 7 instaure la mise en place d’un Passeport environnemental véhicule (PEV) mis à la disposition des utilisateurs au moment de son immatriculation. 

Établi par les systèmes de surveillance embarqués – obligations légales depuis le 1er janvier 2021 en Europe -, ce registre numérique regroupe plusieurs informations relatives à l’impact du véhicule sur l’environnement et à ses performances. 

Seront entre autres indiqués les seuils d’émissions de polluants et émissions de gaz à effet de serre (CO2), la consommation de carburant ou d’énergie électrique, l’autonomie en mode électrique, la puissance du moteur (moteurs thermiques ou électriques) ou encore la durabilité de la batterie. 

Comment connaître la norme Euro de sa voiture ?

  • Du 1er janvier 1993 au 1er juillet 1996 : norme Euro 1 
  • Du 1er juillet 1996 au 1er janvier 2001 : norme Euro 2 
  • Du 1er janvier 2001 au 1er janvier 2006 : norme Euro 3 
  • Du 1er janvier 2006 au 1er janvier 2011 : norme Euro 4 
  • Du 1er janvier 2011 au 1er septembre 2015 : norme Euro 5 
  • Du 1er septembre 2015 au 1er septembre 2018 : norme Euro 6b 
  • Du 1er septembre 2018 au 1er septembre 2019 : norme Euro 6c 
  • Du 1er septembre 2019 au 1er janvier 2021 : norme Euro 6d-TEMP 
  • Depuis le 1er janvier 2021 : norme Euro 6d FULL 
  La Poste teste le pneu increvable de Michelin 

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJMFacebook InstagramFacebook YoutubeFacebook LinkedIN

0 Reviews ( 0 out of 0 )

Write a Review

Haut de page
Voir
Masquer