Norme GSR 2 : quand la sécurité n’a pas de prix

Norme GSR 2

Depuis le 7 juillet, la norme GSR 2 est obligatoire pour toutes les voitures neuves vendues en Europe. Imposée aux constructeurs automobiles, elle se traduit notamment par l’ajout de nouvelles aides à la conduite afin de renforcer la sécurité routière. Une règlementation qui devrait faire grimper le prix d’achat des nouveaux véhicules.

Peugeot 208 Avec AutoJM, achetez votre auto neuve jusqu’à -40% ! – Voir nos offres

De nouvelles règles de sécurité imposées par la norme GSR 2

Avancée majeure dans le domaine de la sécurité routière, la norme GSR 2 (General Safety Regulation 2) impose aujourd’hui des règles plus strictes aux véhicules neufs commercialisés dans l’Union européenne.

Confrontés à de nouvelles exigences techniques et de sécurité pour homologuer leurs modèles, les constructeurs automobiles doivent désormais intégrer des systèmes avancés d’aide à la conduite tels que la détection d’obstacles en marche arrière ou encore l’avertisseur de perte d’attention du conducteur.

Aides à la conduiteTandis que le freinage d’urgence autonome ou l’adaptation intelligente de la vitesse constituent des fonctionnalités déjà répandues pour les nouvelles homologations, certains systèmes comme l’aide au maintien dans la voie ou la surveillance du conducteur sont à l’heure actuelle proposés en options supplémentaires.

Exit par conséquent la flexibilité organisationnelle qui était donnée aux constructeurs dans le cadre de la fabrication des véhicules.

Cette nouvelle norme impacte en effet leur conception en rendant obligatoires tous ces dispositifs de sécurité, auxquels s’ajouteront l’allumage automatique des feux de détresse, la facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage et l’enregistreur de données numériques.

Véritable boîte noire à l’instar de celle d’un avion, ce dernier sera notamment destiné à stocker des informations dans un boîtier électronique avant, pendant et après un accident.

À partir du 7 juillet 2026, ces nouvelles aides à la conduite seront également complétées par le freinage d’urgence autonome détectant piétons et cyclistes, l’avertisseur avancé de distraction du conducteur et la protection étendue en cas de choc avec la tête d’un piéton.

Nouvelle norme GSR 2 : les crash tests et la cybersécurité durcis

En matière de sécurité passive, des crash tests plus complets – comportant un choc arrière, un choc latéral contre un poteau et un choc frontal sur toute la largeur – seront désormais réalisés pour se rapprocher davantage de ceux déjà pratiqués par l’organisme indépendant Euro NCAP.Crash test

Ces crash tests supplémentaires permettront de vérifier la résistance des véhicules face à différents types de collisions et d’évaluer l’efficacité des nouvelles technologies de protection des occupants.

Avec l’intégration croissante de technologies connectées dans les voitures, la protection contre les cyberattaques sera par ailleurs renforcée pour protéger les systèmes embarqués contre les intrusions malveillantes.

Une géolocalisation plus précise – et donc avec GPS intégré obligatoire – est notamment imposée par le règlement GSR II qui est entré en vigueur le 7 juillet, ce qui a par exemple poussé la marque japonaise Suzuki à fournir la navigation de série sur la nouvelle Swift.

Autant de protocoles de sécurité pour les communications entre les véhicules et les infrastructures routières et de mécanismes de protection pour les systèmes de conduite automatisée qui vont inévitablement impacter le coût de fabrication des nouveaux modèles commercialisés.

En ce sens, certains véhicules en fin de vie disparaîtront des catalogues et mettront fin à leur carrière à l’image des Renault Zoe et autres Twingo.

Plusieurs constructeurs se verront quant à eux contraints de réduire leur production en Europe ou de quitter le Vieux Continent, tandis que les modèles restants sur le marché de l’auto devront se mettre à jour avant de voir leurs tarifs augmenter.

Le prix à payer pour les automobilistes afin d’améliorer la sécurité des véhicules.

  ZFE : les véhicules Crit’Air 3 autorisés à circuler presque partout en 2025 

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJMFacebook InstagramFacebook YoutubeFacebook LinkedIN

0 Reviews ( 0 out of 0 )

Write a Review

Haut de page
Voir
Masquer